Visite de François Ruffin à la Source du Lison

Une "commission d'enquête officieuse et décentralisée" sur la préservation des sites classés s'est tenue avec le député François Ruffin à la Source du Lison à Nans-Sous-Sainte-Anne...

"On est aux sources du Lison : c'est ici qu'est née une loi, en 1906, pour la préservation des espaces environnementaux. Aujourd'hui, on est en pleine crise écologique, il paraît plus nécessaire que jamais de préserver des sites comme celui-là..." a commencé François Ruffin. Il a ensuite échangé avec des élus locaux, des présidents d'associations de défense du patrimoine et de l'environnement mais aussi avec quelques gilets jaunes, venus pour l'occasion. Là, on assiste, selon lui, à une "discussion intellectuelle" qualifiée d'utile. 

Le problème est le suivant : "il y a un projet de décret (...) qui prévoyait d'assouplir les sites classés pour sans doute ouvrir davantage la porte aux promoteurs et aux bétonneurs". François Ruffin, Stéphane Bern, les associations qui les accompagnent exigent que les autorisations de modifier des sites comme la Source du Lison soient données par le Ministère seulement.

Enfin, une partie écologie a été lancée par le député : "on me dit que dans la Loue, il n'y a plus de truite, ou quasiment plus". François Ruffin a l'impression que la France recule sur cette loi de 1906, avant-gardiste, qui touche maintenant les 2% de sites classés dans le pays. 

François Ruffin conclue cette discussion : "Là, il s'agit de dire stop au fait que le privé veuille en permanence empiéter sur le patrimoine national".