Notre montagne face au réchauffement climatique

Frasne a accueilli, mardi 16 et mercredi 17 mars, un sommet européen avec pour enjeux "les stations de ski face au changement climatique"...

Le secrétaire d’Etat en charge de la ruralité, Joël Giraud, est venu ouvrir ce colloque avec en toile de fond le lancement des états généraux du tourisme en transition.

Le réchauffement climatique bouleversant l’économie hivernale donne de larges défis aux stations de ski comme Métabief, se retrouvant avec des touristes de moins en moins nombreux ; un phénomène accentué par la crise sanitaire.
Lors de ce sommet européen de la Suera (Stratégie de l'Union européenne pour la région alpine - EUSALP) était au programme la présentation de diverses thématiques comme "La santé et la biodiversité : des responsabilités et des opportunités pour construire un nouveau modèle touristique pour la montage", ou encore "Maîtrise de l'énergie, gaz à effet de serre, développement durable : des méthodes pour accompagner le changement dans les stations de ski".

Le projet territorial élaboré localement a pour objectif de faire la « montagne de demain » avec l’aide de l’ensemble des élus, des représentants, des associations et de la population. Le but est de prendre en compte les caractéristiques de chaque territoire et non « quelque chose présenté de toutes pièces depuis Paris », comme l'indique Joël Giraud qui a d'ailleurs visité le 16 mars la station de Métabief.

L’intervention des climatologues montre un taux d’enneigement diminuant d’ici 2040 et provoquant une remise en question pour les stations de ski.
Les études climatiques montrent en effet une disparition de la neige à certaines altitudes et Métabief est pleinement concerné. L’ambition pour Métabief-Montagnes du Jura est de devenir alors une « montagne de demain » par une mise en place d’activités diversifiées selon les saisons créant ainsi un nouveau modèle économique pour les années à venir, mais aussi de nouveaux aménagements touristiques innovants. L’objectif est de rendre la montagne dynamique et attractive pour anticiper les variabilités environnementales et peut être la disparition du ski alpin d’ici 20 ans.

__________________________________

FRASNE, LA PETITE VILLE DE DEMAIN

Le secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ruralité, Joël Giraud, a profité de sa venue à Frasne pour élire la commune «Petite ville de demain».

Ce nouveau statut, détaillé par le maire Philippe Alpy, permettra d’améliorer les conditions de vie des habitants de Frasne avec de nouvelles structures plus modernes, accessibles tout en apportant plus de centralité pour sa ville. De nouveaux commerces, de nouveaux logements sociaux, une réhabilitation des friches et des routes, une sécurité renforcée et un réaménagement de l’espace éducatif vont donc voir le jour.
Frasne, une ville connectée, riche en offres sociale, sportive et culturelle, dotée d’une biodiversité remarquable avec ses tourbières promet de belles innovations pour les années futures. (légende photo : Philippe Alpy)

(Mathilda SCHAFFTER - stagiaire journaliste) 

 

 

le 17 mars, 2021
Connectez-vous pour commenter