Deux menus végétariens par semaine dans les cantines de Besançon, l'opposition monte au créneau

"Nos enfants ne font pas de politique, et encore moins à la cantine !", la tribune du groupe d'opposition «Besançon Maintenant» :...

 

"Hier soir, nous apprenions une nouvelle fois une décision d’Anne VIGNOT par voie de presse. Cette fois, cette décision qui aura un impact direct sur les écoliers bisontins : la municipalité veut imposer deux menus végétariens par semaine à nos enfants ! Après nous avoir dit où habiter ou comment nous déplacer, Madame VIGNOT va nous dire comment manger … Cette ingérence jusque dans l’assiette de nos enfants nous place désormais en liberté conditionnelle.  

Madame VIGNOT semble suivre le chemin tracé par le Maire EELV de Lyon qui a décidé de manière autoritaire d’imposer des menus sans viande aux écoliers. 

Nous nous opposons à cette décision unilatérale de Madame VIGNOT et aux justifications hallucinantes avancées, faisant preuve d’un prosélytisme déplacé : «Cela permet de dire aux enfants de se réinterroger sur une autre façon de manger». Ces propos sont inacceptables ! Le moment de la restauration scolaire doit rester un moment de plaisir et de découverte pour nos enfants, et non une réunion entre militants EELV qui se réinterrogent sur tout. 

Il est tout aussi inacceptable que Madame VIGNOT assimile un menu sans viande à « une forme de laïcité ». En quoi un menu avec viande irait contre le respect de la laïcité ? 

Nous refusons que nos enfants soient entraînés dans le piège d’un laboratoire idéologique. Les Bisontins, jeunes et moins jeunes, ne peuvent pas être les cobayes de cette majorité et subir les aléas de leurs expérimentations hasardeuses. 

Madame VIGNOT, respectez la singularité et la liberté de chacun ! La municipalité ne peut pas inciter tous les enfants à ne pas manger de viande ! Laissons leur la liberté de choisir. Notre collectivité propose d’ores et déjà aux familles de faire le choix du régime alimentaire de leurs enfants, lors de leur inscription à la cantine, et la loi EGALIM impose un repas végétarien par semaine. 

Nous demandons à ce que les parents d’élèves soient consultés dans les meilleurs délais. Il est impensable qu’une telle décision majeure soit prise sans concertation avec les parents des écoliers bisontins. Ils ont leur mot à dire ! 

Madame VIGNOT et sa majorité s’approchent de la ligne rouge : le menu unique sans viande, c’est la première privation de nos libertés. N’oublions pas d’ailleurs que cette majorité a aussi évoqué son intention de « dégenrer les cours de récréation », une autre preuve du dogmatisme qui semble guider leurs actions. 

Notre position est claire : contre les menus uniques sans viande imposés à nos enfants, mais pour la liberté de choix !" 

 

 

Ludovic FAGAUT, Président du groupe « Besançon Maintenant » & les élus du groupe : 

Guillaume BAILLY, Pierre-Charles HENRY, Marie LAMBERT, Myriam LEMERCIER, Jamal-Eddine LOUHKIAR, Laurence MULOT, Thierry PETAMENT, Maxime PIGNARD, Claude VARET, Christine WERTHE 

 

le 24 février, 2021
Connectez-vous pour commenter