Lancement de l’application Staying Alive au SDIS 25

La prise en charge de l’arrêt cardiaque constitue un enjeu majeur de santé publique. Dans ce cadre, Christine BOUQUIN, présidente du conseil départemental et du conseil d’administration du SDIS du Doubs a souhaité que les sapeurs-pompiers se dotent de l’application « Staying Alive » aussi connue sous le nom de « Bon samaritain » afin d’améliorer la sécurité des habitants notamment dans les zones les plus éloignées d’un centre de secours...


Cette application permet de déclencher, dans l’attente de l’arrivée des secours, une personne inscrite comme bon samaritain qui serait globalisée via son smartphone à proximité d’une personne en détresse.

Il existe 2 types de profil pouvant être inscrit comme bon samaritain :

- Les citoyens formés aux gestes qui sauvent,

- Des citoyens sans notion de secourisme qui seront envoyés en première intention vers un défibrillateur automatisé externe (DAE) avant de rejoindre la victime. Pour que ces derniers soient alertés, il faut obligatoirement qu’un bon samaritain avec notion de gestes qui sauvent, ait répondu favorablement au déclenchement effectué par le centre opérationnel d’incendie et de secours du Doubs (CODIS25).

Cette application propose également des tutoriels sur le comportement et les gestes de premiers secours à adopter en cas d’arrêt cardiaque.


Le déclenchement des bons samaritains dans notre département sera, dans un premier temps, réalisé uniquement pour les personnes présentant un arrêt cardiaque. A terme, d’autres types d’interventions pourront s’ajouter, notamment en fonction des retours d’expériences.



Lorsque le CODIS 25 reçoit un appel pour un arrêt cardiaque, il engage les secours nécessaires.
Il alerte également après l’avoir géolocalisé, via l’application «staying alive», le ou les bons samaritains qui se trouvent à proximité de la victime. Cela représente un potentiel d’environ 500 interventions par an où l’engagement d’un citoyen à proximité d’une personne en arrêt cardiaque et formé aux gestes qui sauvent, permettrait d’augmenter les chances de survie pour la victime.

A télécharger sur www.stayingalive.org

le 02 juillet, 2020
Connectez-vous pour commenter