Le Groupe Maliterie reverse 7 500€ à trois associations qui œuvrent à l'hôpital de Besançon

Le Groupe Maliterie reverse 7 500€ à trois associations qui œuvrent à l'hôpital de Besançon sur 15 000€ suite à la fabrication des masques de protection...

 Début avril, le groupe Maliterie, fabricant de literie et fauteuils de relaxation et fervent défenseur du savoir-faire industriel français, avait choisi de répondre à l'appel de la filière Made in France du Ministère de l'Economie pour fabriquer à grande échelle des masques de protection à destination de 5 secteurs essentiels.

Au total, 50.000 masques ou kits ont été fabriqués en 6 semaines sur les 2 usines du groupe - Voray sur l'Ognon et Le Mans (pour moitié chacune). Une dizaine de collaborateurs, sur la base du volontariat, s'est mobilisée pour gérer la fabrication, la vente, le conditionnement et l'expédition des équipements.

Plus d'une centaine d'entreprises et collectivités locales en ont bénéficié dans le Doubs, en Haute-Saône et en Sarthe ainsi que plus de 1 600 particuliers directement en ligne sur le site maliterie.com.

 

Une aventure humaine et solidaire jusqu'au bout

Les ventes de masques aux particuliers ont ainsi rapporté près de 15.000€ hors taxes et frais de transport.

Le fabricant, qui avait annoncé que l'intégralité de ces recettes serait reversée à parts égales aux hôpitaux de Besançon et du Mans, via des associations référencées par ceux-ci, a enclenché une démarche participative pour poursuivre cette aventure solidaire. 

Les salariés de l'usine sarthoise ont donc été impliqués dans le choix des associations bénéficiaires et devront bientôt se positionner sur le montant du don attribué à chacune d'entre elles. Les clients particuliers bénéficiaires des masques seront également invités à participer à cette sélection via un vote Facebook, organisé d'ici peu, ainsi que les partenaires de cette initiative - la société mancelle MEI et SIGAL Entreprise qui ont fourni gracieusement respectivement les emballages et un logiciel pour adapter le process de fabrication des matelas aux masques.

La distraction des malades, Pour un sourire, Maison des familles de Franche-Comté

Trois associations bisontines ont séduit l'équipe de Voray-sur-L'Ognon : La distraction des malades, Pour un sourire et Maison des familles de Franche-Comté.

Des représentants de ces structures sont attendus prochainement à l'usine de Voray-sur-L'Ognon pour une présentation de leurs projets en faveur de l'hôpital de Besançon. Celle-ci sera déterminante pour fixer le montant attribué à chacune d'elles.

 « Nous souhaitons créer un moment d'échange privilégié entre nos équipes et les bénévoles des associations. Cette opération doit être vécue comme une aventure humaine et solidaire jusqu'au bout » explique Laurent Crépin, dirigeant du groupe.

Désormais, la fabrication des masques au sein des deux usines est totalement arrêtée. L'activité a repris à 100%, voire même 130%, puisque l'entreprise se réjouit d'une relance particulièrement dynamique. Même si celle-ci ne devrait pas suffire à combler le manque à gagner de ces 8 dernières semaines, évalué à 2,5 millions d'euros, « c'est un signal positif et encourageant pour nous et nos équipes, qui sommes très mobilisés sur le terrain pour nos clients » selon le dirigeant.

________

ARCHIVE (6 avril 2020)

Le groupe Maliterie, fabricant de literie et fauteuils de relaxation et fervent défenseur du savoir-faire industriel français, a choisi de répondre à l'appel de la filière Made in France.

Face à l'urgence sanitaire, le Ministère de l'Economie a missionné le Comité Stratégique de filière (CSF) Mode et Luxe pour coordonner la filière en Groupement et fabriquer à grande échelle des masques de protection à destination de 5 secteurs essentiels (agroalimentaire / grande distribution / pharmacie / gestion des déchets / gestion de l'eau). 


S'il dispose de 2 usines totalisant plus de 12 000 m2 (à Voray-sur-l'Ognon et au Mans) et des compétences en couture, il a dû néanmoins procéder à des modifications de ses outils de production pour y parvenir.
Chaque site sera en mesure de produire entre 500 et 1000 masques par jour à compter du 15 avril, sous réserve de l'obtention de leur homologation auprès de la Direction Générale des Armées (en cours).

Les masques fabriqués seront de catégorie 1, c'est-à-dire à usage des professionnels en contact avec le public.
Pour ce faire, une dizaine de collaborateurs est rappelée, sur la base du volontariat, sachant que toutes les mesures de protection nécessaires sont mises en place par l'entreprise.
Les masques seront commercialisés en priorité localement, dans le Doubs, la Haute-Saône et en Sarthe, auprès des professionnels qui en émettront directement la demande auprès de l'entreprise (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Le fabricant mettra également à disposition son savoir-faire en matière de commerce en ligne pour proposer ses masques au grand public via son site internet maliterie.com.

Le jeu de 5 masques devrait être vendu autour de 15€ TTC et le fabricant annonce que les recettes seront intégralement reversées aux hôpitaux de Besançon et du Mans .

le 16 juin, 2020
Connectez-vous pour commenter