A la découverte du groupe Lyre le temps

Pour marquer ses dix années d'existence, le groupe Lyre le Temps revient dans sa ville d'origine, Strasbourg, pour un concert à La Laiterie ce samedi 11 mai...

Ses passages à la capitale alsacienne signent toujours un événement particulier pour lui. Une tradition qui a lieu tous les trois ans sur la tournée d'un album. L'empreinte psychologique de ce retour au point de départ se veut assez forte, à des artistes qui viennent présenter comme un nouvel enfant à leur premier public.

 
Le propos du projet est de pouvoir naviguer dans le temps, se balader dans les époques. Si on les classait dans les bacs, leurs disques se situeraient dans électro-jazz-hip hop. Cette formulation arrange le groupe. Car le hip hop lui autorise d'aller vers le reggae, et l'électro ouvre un champ vers le swing dansant. Chaque style de musique permet de faire autre chose et de se mélanger. Créer de nouvelles ambiances. Le lien passe par les des artistes qui s'expriment. "On utilise les styles comme des instruments", nous confie Ry'm, le leader du groupe. Pour lui, la musique n'est pas une rangée de cases faites d'appellations destinées à se ruer. Il s'agit plutôt de la prendre comme une boîte à outils. Lyre le Temps fonde sa recherche esthétique sur cette base. Poser une ligne de voix en reggae sur du piano qui joue du rock et une batterie hip-hop : "on aime écouter la musique de cette façon, donc c'est la façon dont on fait la nôtre", retient Ry'm. Le tempérament d'un morceau change fréquemment de l'un à l'autre, avec un mariage des styles, spontané. "Nous avons en revanche plutôt parié sur les individus, qui composent et jouent les titres", mesure-t-il. La musicalité et son interprétation peuvent être différentes chez un même musicien.
 
Notamment, Ry'm manie le rap avec une joie insolente, presque narcoise. Toutefois il se considère comme un chanteur estimant que ses techniques vocales vont ensemble. Tout réside dans sa manière d'écrire. "Sur d'autres morceaux la voix mélodique s'y prête, je suis un fanatique des refrains", conçoit-il. Ry'm a été bercé à la musique anglaise. Il est bilingue et a vécu aux USA. 80% de la musique qu'il écoute est anglophone, ce qui induit son choix d'écriture des chansons en anglais. "Heureusement d'ailleurs, car nous sommes connus davantage à l'international qu'en France", assume-t-il. Les albums de son groupe se vendent effectivement aux Etats-Unis, au Japon et en Allemagne.
 
LYRE LE TEMPS S'IMPREGNE DE LA MUSIQUE D'IL Y A CENT ANS, MISE DANS UNE ENERGIE TRES ACTUELLE

a scène semble nourrir le groupe de ce qu'il est. Pour ses membres, faire des concerts procure le plaisir de découvrir des villes lointaines, et être accueillis par des publics de six cents personnes ayant acheté des tickets juste pour aller les entendre. Mais il s'agit d'abord d'un sentiment de bonheur enfantin, dans une communion transgénérationnelle très large. Lyre le Temps s'imprègne de sonorités d'il y a cent ans, également de ce qui sortait des spectacles, tout en gardant une énergie contemporaine. La priorité de Lyre le Temps engage un traitement différent d'une version live que celle en studio. Le combo adapte son concert au lieu où il va. Parfois il s'équipe d'une contrebasse, d'une clarinette, d'une section cuivre. Pourtant, ils ne sont que quatre dont chacun compose. Le groupe ne s'impose presque aucune limite. Ce sont les contraintes de mise en boîte qui se chargent de cadrer. Par exemple le dernier album comprend douze chansons d'une sélection de cent-cinquante. Trois ans de travail en studio. Cela constitue un laboratoire, prolifique, qui n'en est un que parce que toutes les productions ne satisfont pas aux musiciens. Lorsqu'ils choisissent, la combinaison doit opérer afin d'obtenir le résultat attendu.

www.lyreletemps.com 
 
Fred D Rico

 

le 10 mai, 2019
Connectez-vous pour commenter