Coloriage pour adultes : la preuve d’une société anxieuse ?

Remplir de bleu, de rose, de vert ou de violet les espaces blancs entre les traits noirs d’un dessin, sans dépasser...

C’est en cela que consiste le coloriage. Depuis des générations. Mais que les adultes s’y remettent peut surprendre.

Cette activité qui peut être qualifiée d’« obsessionnelle », en cela qu’elle est simple et répétitive, est vendue comme antistress.

Pour Sophie Marinopoulos, psychanalyste nantaise, il s’agit bien d’une manière pour l’adulte de retrouver une défense infantile.

« Lorsque les enfants sont angoissés, ce type d’activité favorise le retour au calme ». Ainsi «le petit homme entre en contact avec le monde grâce à des activités rythmées et répétées (à commencer par son besoin d’être nourri régulièrement). Très vite, il engage une connaissance de son environnement en répétant ses expériences», explique-t-elle. « Cette répétition et le rythme qui l’accompagne lui permettent de contenir sa crainte de tout ce qui est nouveau. »

Le coloriage permettrait donc de contenir une angoisse chez l’adulte ?

En effet, les cahiers de coloriage pour grands sont bien vendus comme des activités antistress.

Le stress c’est le mot d’adulte pour évoquer<« une oppression, de la nervosité, une difficulté à se concentrer », précise Sophie Marinopoulos. Alors « en se fixant sur une activité simple qui demande de faire toujours la même chose, l’enfant et/ou l’adulte peut ainsi retrouver son calme. Il met toute son énergie au service de cette activité ludique, régressive qui fait du bien. »

Une bonne chose donc le coloriage pour grands ? « Pourquoi pas, c’est une activité sympathique en soi, mais elle est aussi le signe d’une société d’adultes régressifs, anxieux, qui cherchent par tous les moyens à canaliser leurs tensions, leur stress. »

 

www.destinationsante.com

le 17 septembre, 2018
Connectez-vous pour commenter