Arrêté anti-mendicité, Besançon va pouvoir rendre propre son centre-ville

Ce mardi 28 août, le juge des référés du Tribunal Administratif de Besançon a rejeté la demande de suspension de l’arrêté municipal pris par le Maire de Besançon le 3 juillet 2018 afin d’interdire, dans un périmètre strictement circonscrit à quelques rues et places du centre historique, pendant la période touristique et les fêtes de fin d’année et sur des plages horaires limitées, un certain nombre d’activités qui troublent l’ordre public et la tranquillité publique...

Jean-Louis Fousseret souhaite préciser qu’en parallèle de la mise en place de cet arrêté, les services de la Ville, du Conseil Départemental, de l’Etat et des associations continuent d’œuvrer activement sur le territoire afin d’accompagner les personnes en situation de fragilité.
A Besançon, l’action en direction des plus fragiles reste une des quatre priorités de ce mandat. En tant que Maire de l’ensemble des Bisontines et des Bisontins, Jean-Louis Fousseret rappelle que cet arrêté a vocation à garantir la tranquillité pour tous sur la voie publique. "Besançon n'a jamais voulu interdire la mendicité mais améliorer une situation connue de tous. Besançon agit et agira toujours pour les plus démunis".

L'ordonnance du 28 août 2018 du Tribunal Administratif de Besançon : ICI

le 28 août, 2018
Connectez-vous pour commenter