C’était le lundi 22 janvier 2018…

Les commerçants ornanais et les habitants connaissent les caprices de la météo avec des inondations qui marquent les esprits lorsque la Loue quitte son lit. Mais lundi 22 janvier, ils n’avaient pas connu une telle crue depuis 1995. La crue de référence, avec sa côte à 3,20 mètres, date quant à elle de 1953...

 

Une organisation très efficace entre la Préfecture, la municipalité et les pompiers avec l’appui de Vigicrues, le service d’information sur le risque de crues en France, permet depuis de nombreuses années
d’avertir suffisamment tôt (6 heures avant en moyenne) les commerçants comme riverains de la montée des eaux.

Ensuite, ce sont des SMS groupés qui permettent d’envoyer régulièrement des bulletins d’information sur l’évolution de la crue.

Ce lundi 22 janvier a permis de constater une fois encore la solidarité qui unie les commerçants, riverains et les services municipaux. Tout le monde était engagé pour surélever le mobilier à l’intérieur des commerces.

Des commerçants extérieurs et des clients sont même venus spontanément proposer leur soutien.

Toute l’économie locale fut impactée avec seulement deux routes ouvertes lundi 22 janvier au soir, les transports scolaires interrompus et une trentaine de commerces ainsi qu’une usine directement touchées par la montée des eaux qui n’ont pu ouvrir leurs portes mardi 23 janvier.

La vie commerçante ornanaise a repris depuis son dynamisme. Les clients ont laissé le temps aux commerçants de retrouver leurs repaires avant de venir à nouveau faire leur emplettes.

Vincent LECLÈRE

© photo : Christophe Thiebaud

le 01 février, 2018
Connectez-vous pour commenter