Maltraitance sur des bovins à Saint-Vit mise en demeure de l’exploitant par le préfet

Comme suite aux informations apportées par la presse, le préfet du Doubs tient à apporter les précisions suivantes :

 

Un troupeau de bovins situé à Saint-Vit fait l’objet depuis quelques années de signalements de maltraitance auprès des services vétérinaires de l’État (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).

L’éleveur refuse depuis 2013 de réaliser les prophylaxies obligatoires sur son bétail et, à ce titre, les services vétérinaires ont bloqué ses mouvements d'animaux sauf sous laissez-passer vers l'abattoir.

Suite à de nouveaux signalements, les services vétérinaires se sont rendus à plusieurs reprises sur l’exploitation en début de semaine. Ils ont constaté le mauvais état sanitaire du troupeau et procédé à l’euthanasie de plusieurs bovins à l’agonie.

Le 4 décembre, le préfet a demandé aux services vétérinaires de mettre en demeure l’éleveur de réaliser rapidement les mesures suivantes :

  • procéder aux soins nécessaires aux animaux, 

  • faire enlever les cadavres par le service d’équarrissage, 

  • réduire rapidement son cheptel. 
La cellule de crise qui s’est réunie mardi 5 décembre a défini les modalités de prise en charge des animaux afin de mettre un terme à cette situation.
Au regard du nombre important d’animaux, de l’absence de prophylaxie à jour, et des restrictions de mouvement liées à la fièvre catarrhale ovine, aucune possibilité d’accueil des animaux ne peut être envisagée par une structure extérieure. 
Pour l’heure, le troupeau est donc maintenu chez l’éleveur sous le contrôle des services vétérinaires de la DDCSPP. 
Sans préjudice de ces actions de nature administrative, des suites pénales pourraient être engagées, le préfet ayant saisi la procureure de la République de Besançon. 


 

le 01 décembre, 2017
Connectez-vous pour commenter