Le tatouage au féminin

Il suffit de se promener sur les plages pour s’apercevoir que le tatouage a le vent en poupe, autrefois considéré comme une pratique marginale, il séduit aujourd’hui plus de 10 % des français...

 

À partir de la fin du XXe siècle, le tatouage commence à se populariser et le nombre de pratiquants ne cesse d’augmenter à l’image de stars du sport, de la musique et du cinéma, qui arborent publiquement leurs tatouages. Les techniques ont beaucoup changé, en rapport avec l’évolution du matériel et surtout au niveau de la finesse des motifs et des styles qui peuvent être propre à chaque tatoueur. Maintenant associé à la mode et à la féminité, son côté esthétique séduit de plus en plus de femmes et par le fait sa pratique s’ouvre aussi aux tatoueuses. 

Nous avons rencontré Mélanie qui vient de commencer son apprentissage à Besançon, chez Sumi&Pinar. Sous le pseudonyme de «Meiko», cela fait quatre mois qu’elle s’entraîne sur des peaux synthétiques et commence donc à piquer sur de vrais cobayes humains.

Villages FM : Depuis quand es-tu passionnée de tatouage ?
Mélanie : Depuis l’enfance, j’ai toujours aimé dessiner. C’est assez naturellement que le monde du tatouage m’a intrigué. J’ai commencé à me faire tatouer assez jeune, à 16 ans. Ce sont mes amis tatoueurs qui m’ont poussée à faire ce métier en découvrant mes dessins.

Villages FM : Que penses-tu de l’évolution du tatouage et de ses applications modernes ?
Mélanie : Le tatouage a énormément évolué depuis quelques années et n’est plus réservé qu’à une certaine catégorie de personnes. Aujourd’hui, monsieur tout le monde peut être tatoué. C’est une bonne chose, les esprits s’ouvrent enfi n sur ce qui est dorénavant considéré comme un art à part entière.


Villages FM : Quels seraient tes arguments pour convaincre quelqu’un de franchir la porte de ta boutique ?
Mélanie : Je ne peux pas vraiment y répondre mis à part mettre en avant mon style de tatouage, qui est orienté sur le néo traditionnel. Une façon de revisiter les codes du tattoo vintage en les modernisant avec des couleurs vives et des techniques plus modernes. Afin de gagner en autonomie, Mélanie doit s’équiper de bons matériels. Elle a lancé une cagnotte de fi nancement participatif sur le net. Chaque don sera évidement récompensé. Soutenez le projet de Mélanie et suivez ces réalisations sur ce lien :
www.leetchi.com/c/projets-de-melanie-22612628
Meiko

le 03 octobre, 2017
Connectez-vous pour commenter