Démantèlement de l’offre ferroviaire destinée aux travailleurs frontaliers

Les associations demandent aux autorités d’entreprendre sans tarder un développement de l’offre régionale transfrontalière...

 

La relation TER Pontarlier–Frasne–Vallorbe en place depuis décembre 2012 est plébiscitée par les frontaliers travaillant dans le canton de Vaud. Malgré cela, l’offre à leur intention continue de se dégrader en Bourgogne Franche-Comté (grèves à répétition et travaux nécessitant la circulation de bus aux heures de pointe, ruptures de correspondances, promesses non tenues quant à la possibilité d’emprunter le TGV Lyria le soir, etc ...). En décembre 2015, l’ATE et la FNAUT demandaient déjà au canton de Vaud et au Conseil régional de bourgogne- Franche-Comté de s’assurer de la pérennité du TER et d’entreprendre sans tarder un développement de l’offre régionale transfrontalière.

Aujourd’hui, les associations d’usagers et d’usagères des transports publics sont inquiètes sur l'avenir des prestations ferroviaires transfrontalières et notamment la relation Pontarlier – Vallorbe. Un article du magazine L’esprit comtois de ce printemps revenait sur la question et les renseignements demandés ont confirmé que ce train est visé par un rééxamen de sa fréquentation susceptible d’aboutir à sa suppression. On assiste à un véritable démantèlement de l’offre en transports publics destinée aux pendulaires frontaliers alors que le besoin potentiel est énorme. Les autorités suisses comme françaises ne cessent d’appeler à un nécessaire transfert modal, le réseau routier étant déjà saturé matin et soir, l’offre proposée correspond de moins en moins aux besoins.

Les associations demandent depuis plus de 3 ans maintenant, l’introduction d’un second train Vallorbe-Frasne- Pontarlier à l’heure de pointe du soir et son pendant Pontarlier-Frasne-Vallorbe à l’heure de pointe du matin. Un seul horaire de train aller-retour ne peut répondre aux besoins des travailleurs de l’industrie et du tertiaire.

L’ATE Vaud et la FNAUT appellent les autorités vaudoises et de Bourgogne- Franche-Comte à se concerter rapidement pour assurer la survie et le développement de l’offre en transports publics transfrontalière !

le 20 septembre, 2017
Connectez-vous pour commenter