Quand la qualité rencontre l’exigence

Fédéric Allemand et son équipe de métalliers se sont installés depuis quelques mois dans la nouvelle zone d’activité d’Ornans...

 

De Chantrans à Ornans
Imaginer, créer, découper, souder, monter… ces verbes d’actions illustrent la métallerie Allemand. Après avoir appris le métier avec Bernard Mathey, Frédéric Allemand a décidé de se mettre à son compte en décembre 2009 : « J’ai toujours eu ce projet en tête, mais je voulais avant tout accumuler de l’expérience ». Pour débuter, il s’installe… dans son garage !

Les années défi lent, l’entreprise évolue et se fait une solide réputation grâce au bouche à oreille. Les commandes affl uent, le recrutement commence. Mais très vite le garage à Chantrans n’est plus adapté, il faut trouver un nouvel eldorado. Il s’installe une première fois à Ornans pendant cinq ans et en location, dans un entrepôt de 100 m². Puis, il choisit comme nouveau point de chute, la nouvelle zone industrielle d’activité d’Ornans, alors en pleine expansion. Et depuis quelques mois, c’est mission réussie, Frédéric Allemand occupe un bâtiment avoisinant les 600 m². Les locaux plaisent, la place nécessaire est là. Neuf personnes sont engagées à ce jour, parmi lesquels trois apprentis. L’équipe à le sourire aux lèvres. Mais tous ces bons résultats sont dus à un nivaux d’exigence précis, défini et de qualité : « on fait notre métier et rien que notre métier, c’est-à-dire de la vraie ferronnerie et métallerie. C’est parfois compliqué, mais il faut être pointu partout et l’exigence paye. » Un
constat que partage Florian : « On est dans une bonne ambiance, on est une équipe soudée, on dispose d’un vrai savoir-faire et on a la chance de ne pas faire toujours la même chose. Chacun à sa spécialité, mais nous savons être polyvalents. Nous sommes capables de tout faire et de s’adapter même au sur-mesure ». « On sait tout faire, grand comme petit et précis »

Dans l’atelier de la métallerie, des paysages, des animaux, des blasons comtois sont découpés dans le métal. On peut même observer un escalier en métal dont les barreaux sont soudés en discontinus. Tous ces éléments semblent sortir d’un atelier des Beaux-arts. Pourtant c’est bel et bien à la métallerie Allemand que sont taillées ces plaques d’inox, d’acier, de fer, de métal et d’aluminium. « Ces matériaux durs, permettent de renforcer les charpentes mais aussi de réaliser des mezzanines, des habillages ou encore des verrières » explique le gérant. Justement, ces dernières sont devenues très tendance. Devant le succès rencontré, l’entreprise en produit au moins deux par mois ! Un chiffre conséquent qui montre l’engouement du produit. Aspect méconnu, l’entreprise peut réaliser des dépannages techniques et industriels, notamment de la tuyauterie alimentaire et chimique. Par exemple, lorsqu’une machine tombe en panne, l’équipe de Frédéric réalise ou commande la pièce défaillante.

Pour cela, la prise des côtes, voire la réalisation de gabarits est nécessaire. Lorsque le replacement intervient, les artisans raccordent directement la pièce au montage. Cette pratique devenue courante est un secteur d’activité en cours de développement. Mais la ferronnerie c’est aussi l’esthétique, le créatif. À l’aide de logiciels spécifiques, les métalliers réalisent des dessins industriels au millimètre près, permettant de travailler en collaboration avec des architectes et des designers. Qui a dit que la métallerie n’était pas un art ?

Maxence CUENOT

SARL ALLEMAND Frédéric
1 rue Raoul Follereau
25290 ORNANS
03 81 86 42 31
Portable : 06 48 97 94 59
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

le 10 avril, 2017
Connectez-vous pour commenter