Mont d’Or ou Mont-d’Or ?

Ces fromages, l’un français, l’autre suisse, sont très convoités par les consommateurs. À première vue, le même fromage et pourtant, malgré certaines similitudes, de nombreuses différences sont constatées...

 

Tout d’abord, le fromage produit en France, dans le Haut-Doubs, est appelé « Mont d’Or » (sans trait d’union) ou « vacherin du Haut-Doubs ». Quand à celui produit en Suisse, dans le canton de Vaud, il est appelé « Vacherin Mont-d’Or » (avec trait d’union) ou simplement « Vacherin ». 

Des différences notables
Si les deux fromages sont presque similaires, il existe néanmoins de nombreuses différences. La plus importante se porte sur la fabrication des deux fromages. Par exemple, les Français utilisent du lait cru tandis que les Suisses font usage depuis 2003 de lait thermisé, plus communément appelé lait pasteurisé. Pas de risque de listériose, ce qui permet aux femmes enceintes de pouvoir continuer à manger du vacherin version suisse ;-) Autre divergence, le Mont d’Or à la française dispose de l’AOP depuis 1996, contrairement à celui du pays helvète qui l’a «seulement» reçu en 2003.

Si on pousse la comparaison, l’oeil attentif d’un épicurien de “la boite chaude“ pourrait remarquer que la couleur de la pâte est blanc ivoire pour le Haut-Doubs et non jaune comme celle du canton de Vaud. La croûte, quant à elle, est jaune/brun clair pour le mont d’Or et jaune ambré/rouge brun pour le Mont-d’Or. Pour donner du goût, une sangle d’épicéa entoure spécialement le fromage.

En Franche-Comté, cette sangle est le plus souvent importée des pays d’Europe de l’Est, au grand dam des sangliers locaux. En Suisse, le cahier des charges est plus strict, elle doit être issue de l’aire géographique de production. 

Deux techniques, deux savoir faire pour deux pays frontaliers. Cet exemple ne saurait trop bien nous rappeler l’éternel débat sur la guerre de l’Absinthe.

Maxence Cuenot

le 19 mars, 2017
Connectez-vous pour commenter