Les bienfaits de l’ortie

Si certains qualifient l’ortie (Urtica Urens) de mauvaise herbe, d’autres voient en elle une plante douée de nombreuses vertues thérapeutiques… Alors que doit-on en penser ?...

 

Il est vrai que les orties poussent généralement sur les terrains incultes et sont redoutées par beaucoup car ses feuilles sont munies de poils urticants qui provoquent une réaction allergique douloureuse au toucher. De ce fait, on la combat souvent par des moyens mécaniques : le fauchage ou même par désherbage chimique… L’ortie sera un allié de la santé mais aussi du jardin car on sait que le purin d’ortie sera utilisé par tous les jardiniers soucieux du bien-être de leur potager. Concernant notre santé, en quoi l’ortie faitelle partie des plantes incontournables ?

Tout d’abord du fait de sa teneur en nombreux minéraux comme le soufre ou la silice, associés à des vitamines comme la vitamine C et des vitamines du groupe B, on saura l’utiliser afin de limiter la déminéralisation, mais aussi lors de convalescence ou si on remarque une fragilité anormale des ongles et des cheveux. On pourra aussi profiter de cette action pour utiliser l’ortie en cure dans l’arthrose et les rhumatismes afin de redonner un peu de densité aux cartilages et de lutter contre les douleurs articulaires.

C’est d’autre part un excellent diurétique qui va favoriser la fonction d’élimination rénale et elle fera partie des mélanges de plantes utilisées pour les cures de détoxification de l’organisme lors de régime mais aussi afin de limiter les dépôts de cristaux d’acide urique lors des crises de goutte chroniques On l’utilisait déjà au Moyen Âge pour lutter contre les hémorragies du fait de son action hémostatique. On pourra aussi profiter des bienfaits de l’ortie en cas d’épisodes allergiques cutanés ou respiratoires. Elle aura d’autre part une action contre l’anémie, une action hépatoprotectrice et anti-oxydante, cholagogue et dépurative et elle pourra avoir un rôle de détoxification de l’organisme en cas d’acné.

On pourra d’autre part utiliser les racines d’ortie pour lutter contre les troubles mictionnels liés à l’adénome de la prostate. L’ortie se présente généralement sous forme d’infusion ou sous forme de gélules de poudre pour les feuilles et sous forme de gélules pour les racines.

Olivier TISSOT

le 01 mars, 2017
Connectez-vous pour commenter