Les ruines du château de Montrond

Hervé Perton, auteur de la monographie Le plateau de Montrond autrefois, nous raconte les grandes étapes de l’histoire du château de Montrond...

 

La seigneurie de Montrond a été créée en 1154 suite à un partage entre deux seigneurs de Scey mais il n’est fait aucune mention d’un castel avant 1231. Il semble que le village de Montrond soit déjà implanté au moment de la construction de la forteresse car il en est éloigné de 500 mètres et se situe le long de la grande route de Besançon à Salins qui existait antérieurement.


Assis sur une éminence de forme ovale dominant d’environ 90 mètres la plaine qui l’entoure, le château est idéalement placé pour dominer le plateau de part et d’autre. On prétend qu’il était visible à 3 à 4 lieues à la ronde (12 à 15 km). Le mur d’enceinte est flanqué d’au moins six tours quadrangulaires. Il est précédé d’un boulevard qui semble avoir succédé aux fossés mentionnés en 1417. Un terrier mentionne que la fortification comprenait « le chateau et la maison forte dudit Montron, ensemble et vergier et ce qu’est enclos dans les murailles d’icelluy ». Le terrain alentour était déjà très marécageux car les manants de Montrond étaient tenus de battre les marais environnants afin d’empêcher les grenouilles de coasser !


Le 18 octobre 1356, les chroniques nous apprennent qu’un tremblement de terre provoque l’effondrement d’une tour du château. En décembre 1492, événement plus réjouissant, l’archiduc Maximilien d’Autriche, souverain du Saint-Empire Romain Germanique passe au château pour y célébrer les fêtes de Noël accompagné de… 8 000 hommes !


La forteresse est encore debout en 1618 mais la guerre de Dix ans a sans doute eu raison d’une partie de ses murs car le village est entièrement détruit en 1637. Lors de la conquête de Franche-Comté, Louis XIV fait abattre les murs de ce qui en reste. Dès lors, il n’est jamais réhabilité mais il est encore habité en 1743 par un fermier dénommé Pellot. On rapporte également qu’il reste encore des endroits couverts de lauze à la fin du XIXe siècle. Au début du XXe siècle, on pouvait encore admirer une grosse tour qualifiée de tour du guet sur certains clichés. 

Jadis transformé en prairies, la cour du château a été plantée de conifères au début des années 70. Ces derniers ont été abattus par la commune devenue propriétaire ce qui a permis une visite guidée lors des journées du patrimoine en 2015.

L’ouvrage d’Hervé Perton est disponible au prix de 19,90 € / Points de vente : Librairie de la vallée à Ornans, Boulangerie d’Epeugney, Epicerie de Montrond / Achat en ligne sur : herve-perton.doomby.com / Envoi gratuit dans votre boîte à lettres !

 

Un cadeau du terroir pour les fêtes ! Gagnez votre exemplaire en « likant » la page Facebook de l’auteur : Hervé PERTON - Officiel, avant le 20 décembre !

 

 

le 29 décembre, 2015
Connectez-vous pour commenter