Soleil, attention les yeux

Les conseils de Ghislaine Micheli, opticienne mutualiste à Ornans...

 


“J’ai attrapé un coup de soleil, un coup d’amour, un coup de je t’aime” : on chante tous ce refrain, après avoir prit un coup de soleil, qui fait bien mal !

Heureusement pour nous, les crèmes après soleil nous soulagent, plus que la chanson ! Par contre, pour les coups de soleil sur les paupières, le problème est tout autre !

A l’évidence, nous ne pensons pas suffisamment à protéger nos yeux des rayons du soleil, notamment des ultraviolets (UV) et infrarouges qui sont très dangereux pour tous les tissus de l’œil (paupière, cornée, cristallin, rétine).
Différents facteurs conjugués au soleil peuvent accroître ses effets dévastateurs sur la totalité de l’œil. Il faut donc le  protéger à tout âge de la vie et commencer très tôt avec les enfants de moins de 5 ans, dont l’œil est beaucoup plus perméable à la lumière.

Voici quelques indications et conseils à prendre en compte pour partir d’un bon pied, bon œil en vacances. En montagne et altitude, la proportion d’UV augmente de 10% tous les 1000 mètres et la neige réfléchit 85% des rayons UV. En mer où à la plage, le processus de réflexion est identique : 20% sur l’eau et 10% sur le sable. Plus l’air est sec et chaud, plus le rayonnement solaire est dangereux. Donc, protégez-vous aussi en ville et dans les terres en plein été ! Bien sûr, l’œil humain possède une grande capacité d’adaptation à ces conditions, mais elle peut s’avérer insuffisante face aux agressions répétées (écrans informatiques, conduite nocturne, mauvais éclairage, projection de diverses poussières, travaux et loisirs en extérieur).

Par prévention, visitez un ophtalmologiste une fois par an. Privilégiez également le port de verres filtrants en matière organique adaptés à votre vue et style de vie, protection anti UV obligatoire.

Attention !!! La teinte du verre ne préserve que de l’éblouissement et peut favoriser la dilatation de la pupille,  laissant pénétrer largement les UV dans l’œil. De plus, la couleur du verre et son intensité doivent varier en fonction de la correction optique, du confort visuel, de l’activité pratiquée et de la situation géographique. Seule la matière organique du verre filtre jusqu’à 100% des UV.
Alors, soyez CLAIRVOYANTS, pensez prévention !
A. P.


Même lors d’une éclipse totale, comme celle survenue en 1999, le rayonnement solaire, stoppé en grande partie par la lune, reste nocif pour l’œil, causant des dommages irréversibles sur la rétine, recepteur de l’image et sur la macula, qui reçoit le centre de l’image. Ainsi, on a recensé plusieurs cas de personnes atteintes de rétinopathie et maculopathie en 1999, provoquées par un manque ou une absence de protection. Ne commettez jamais cette erreur !
le 01 juillet, 2003
Connectez-vous pour commenter