Saint Valentin

La fête des amoureux : que d’histoires !...

 








Jour de la mort d'un certain Valentin, devenu martyr et élevé au rang de Saint, le quatorze février est aujourd'hui dédié aux amoureux (et les autres alors ?) Résultat de rituels pour la plupart disparus, l'origine de cette célébration est au coeur des plus lointains fondements de notre société. Pour autant, les historiens ont du mal à s'accorder sur le mystérieux encrage de cette " commémoration de l'Amour ".

Sans vouloir casser l'ambiance, notons que sept saints chrétiens du nom de Valentin sont fêtés le 14 février. Néanmoins, un homme se démarque par ses actions. En 268, l'empereur romain Claude II  fit abolir le mariage trouvant que les hommes mariés ne faisaient pas de bons soldats. Cependant à cette même époque, un prêtre à Rome du nom de Valentin, anciennement médecin, était sollicité en secret par les jeunes filles pour recevoir la bénédiction du mariage malgré l'interdit.

Vite emprisonné, celui-ci se lia d'amitié avec une certaine Julia, la jeune fille aveugle du geôlier (l'amour rend aveugle au début) qui miraculeusement retrouva la vue ! Ce qui tombait bien, car juste avant son exécution Valentin lui offrit des feuilles en forme de cœur avec le message suivant " de ton Valentin ". Mort martyr, décapité à Rome le 14 février 270, il fût enterré et on lui rendit un culte. En rapport : un village du nom de Saint Valentin s'érige dans le centre de la France, paroisse de l'Indre actuelle, dont le Saint patron est le prêtre romain Valentin du IIIème siècle, condamné pour les faits relatés ci-dessus. Il est a précisé que Saint Valentin est le patron des amoureux car sa fête correspond symboliquement au réveil de la nature endormie (et des sens), à l'accouplement des oiseaux au mois de février qui est le mois de la purification comme son étymologie latine l'indique. Cette tradition correspond aussi à l'ancienne fête allemande "Brandon" signifiant embrasement (donc feu purificateur ou feu de l'amour aussi). Laquelle serait un reste des lupercales païennes de Rome, célébrées le 15 février accompagnées de sacrifices purificateurs censés éradiquer la stérilité des femmes et des terres.

Le Pape Gélase Ier en 495 abolit les Lupercales jugées barbares, au profit de la saint Valentin chrétienne. La boucle est bouclée, vous savez pourquoi vous fêtez l'amour mais au passage souhaitez leur fête aux Valentin. L'histoire montre qu'ils ont du en supporter beaucoup ! Autant qu'en amour !
A.P
le 01 février, 2004
Connectez-vous pour commenter