De la mythologie à l’astronomie : Sedna, l’impossible existence !

De “l'infiniment grand à l'infiniment petit” nous voici plongés au cœur des galaxies avec l'annonce de la découverte d'un objet glacé ou lune glacée, le 16 mars 2004, par le chercheur de la Nasa Michael Brown : Sedna en référence à une déesse Inuit, au caractère glacial tout comme l'astre...


De la mythologique “Déesse de la mer de l'ensemble Arctique”, nul ne saurait déterminer avec exactitude l'origine et les différentes interprétations qui ont parcouru les âges. C'est sans nul doute un des traits partagés avec “Sedna”, “lune glacée” d'au moins 1800 km de diamètre, croissant à 7 milliards de km de la terre et éloignée de 11,4 milliards de km du soleil ! D'où vient-elle ? Les hypothèses foisonnent ! Les scientifiques ne s'accordent pas non plus sur sa classification au rang de “10ème planète de notre système solaire”. Elle serait trop petite, tout comme Pluton sa voisine lointaine ! Sedna serait pourtant un autre témoin des premiers instants de ce système ! L'orbite de Sedna met 10000 ans pour être bouclé et elle s'éloigne de 135 milliards de km de la terre ! Son éloignement exceptionnel (2 fois plus loin que Pluton découverte en 1930) montre à quel point l'homme a déjà fait “un grand pas depuis sa marche sur la lune”, lancé dans une course folle aux étoiles, en ce qui concerne l'appréhension des phénomènes qui ont participé à la formation de l'univers. Mais n'était-ce pas déjà les étoiles qui guidaient les âmes égarées au temps des bergers ? Note : certaines données et informations sont susceptibles d'être modifiées compte tenu de l'avancée des recherches et de l'objet de celles-ci.
Aline Prévitali
le 01 avril, 2004
Connectez-vous pour commenter