Le Bilan Bucco-Dentaire (BBD)

Tout le monde connaît le proverbe "mieux vaut prévenir, que guérir !". Il n'a jamais été aussi juste qu'en matière d'hygiène bucco-dentaire. Il est vrai qu'une petite "révision" vaut mieux qu'une grosse "réparation" qui dure plusieurs séances et prend plus de temps. On évite ainsi la douleur, signal d'alarme d'une mauvaise hygiène dentaire...

 


Le Bilan Bucco-Dentaire, mode d’emploi :

Qui ?

Tous les adolescents de 13 à 18 ans soit environ 4,6 millions de jeunes.

Comment ?
Tous les ans, dans les semaines qui précèdent son anniversaire, chaque jeune reçoit une invitation de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie à se rendre chez le chirurgien-dentiste conventionné de son choix (ou dans un centre de santé), pour un examen gratuit de ses dents.
Cet examen de prévention qui permet de dresser un bilan de l'état de santé bucco-dentaire du patient doit être réalisé dans les 3 mois suivant la réception du courrier.
Le dispositif est renouvelé chaque année, pendant 6 ans. La dernière invitation au BBD est envoyée dans le mois qui précède le 18ème anniversaire.
Si aucun courrier n'a été reçu au moment de l'anniversaire de l'adolescent, adressez-vous à votre Caisse d'Assurance Maladie.
 en composant le 0.820.904.155 (0,119 € TTC la minute, depuis un poste fixe).

Les Soins ?

Si l'examen de dépistage en révèle la nécessité, le chirurgien-dentiste établit un plan de soins (détartrages, plombages, actes chirurgicaux, radiographies...).

Ces soins sont pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie, s'ils sont effectués dans les 6 mois qui suivent l'examen.

L'orthodontie et les prothèses dentaires ne sont pas concernées par ce dispositif et restent donc prises en charge dans les conditions habituelles.

Qui paye?
> Le bilan :
L'Assurance Maladie règle directement l'examen de prévention au chirurgien-dentiste.
> Les soins consécutifs : L'adolescent paie les soins qu'il a reçu, mais il est intégralement remboursé par l'Assurance Maladie.

L'Examen en pratique ?

L'examen comprend :
> une recherche des antécédents bucco-dentaires,
> un examen bucco-dentaire,
> des conseils d'hygiène bucco-dentaire et buccale,
> le remplissage d'une fiche d'examen.
Et si besoin :
> des radiographies ;
> la détermination du nombre de dents à traiter.

LE BBD, pour les 13-18 ans, fête ses 18 mois
Depuis le 1er mars 2003, l'Assurance Maladie propose le bilan bucco-dentaire à tous les jeunes à partir de 13 ans et jusqu'à 18 ans. Ce dispositif de prévention, lancé en 1998, était jusque là réservé aux jeunes de 15 ans à 18 ans.
En 2003, au plan national, 510 000* adolescents ont bénéficié de ce bilan gratuit et du remboursement intégral des soins nécessaires. Près de 18 millions d'euros ont été consacrés par l'Assurance Maladie pour dépister et soigner ses jeunes.


Des résultats encourageants mais perfectibles
Ce bilan est plutôt encourageant :
- près de 100 000 jeunes supplémentaires ont bénéficié du BBD en 2003 (510 000 contre 419 000 en 2002). Parmi ceux-ci, on recense plus de 56 000 jeunes âgés de 13 à 14 ans. Par ailleurs, la progression du nombre de jeunes de 15 à 18 ans participant au BBD (+ 8% par rapport à 2002) démontre que l'habitude du bilan annuel semble en train de s'installer.
- près de la moitié des jeunes ont bénéficié de soins dentaires consécutivement au bilan. Cet examen a donc permis de répondre à des besoins de santé non traités.
 
Ces résultats encourageants ne doivent cependant pas masquer le fait que le nombre de jeunes, participant au bilan bucco-dentaire demeure insuffisant : seuls 13,2 % des jeunes concernés par le BBD ont répondu à l'invitation de l'Assurance Maladie en 2003.
Si l'on ajoute les jeunes qui consultent un dentiste sans demander à bénéficier du bilan bucco-dentaire, environ 40% des 13-18 ans ont consulté au moins une fois un dentiste en 2003. Près de  60% n'en ont consulté aucun.
Cette absence de suivi dentaire est plus importante pour les garçons (plus de 61%) que pour les filles (56%) et progresse avec l'âge (près de 70 % des garçons de 18 ans n'ont pas consulté de dentiste contre 57% des garçons de 13 ans).
La réticence des adolescents à consulter régulièrement un dentiste n'est donc malheureusement pas liée au dispositif.

* Ces données concernent uniquement les patients relevant du régime général (et ne prennent donc pas en compte les patients relevant des régimes agricoles et travailleurs indépendants).


LES GESTES SIMPLES POUR GARDER UN BEAU SOURIRE


Respecter une alimentation équilibrée
Une alimentation équilibrée est le secret d'une bonne santé en général et d'une bonne santé dentaire en particulier.

Se brosser les dents après chaque repas
Pour éviter la formation de la plaque dentaire constituée de l'ensemble des débris alimentaires, il faut impérativement se brosser les dents. La formule magique est : 3 minutes de brossage, 3 fois par jour.

Se faire conseiller par son dentiste pour choisir sa brosse à dents
Les bonnes brosses à dents font aussi les belles dents. Les brosses à petite tête sont plus maniables, se glissent jusqu'au fond de la bouche et facilite le brossage.

Rendre régulièrement visite à son dentiste
Quelque soit l'âge, il est souhaitable d'effectuer au moins une consultation de prévention chaque année. Cet examen permet de soigner les infections débutantes et d'enrayer celles à venir. Cette visite est également l'occasion pour le chirurgien-dentiste d'envisager un détartrage. Cette opération consiste à éliminer le dépôt dur formé par la salive et la plaque dentaire. Un détartrage régulier redonne aux dents leur couleur naturelle et traite l'inflammation des gencives.

le 01 novembre, 2004
Connectez-vous pour commenter