Quand ambition rime avec passion

A 33 ans, Franck Souville ne se contente pas de ses acquis de maréchal-ferrand. Depuis dix ans, il ne cesse de perfectionner ses créations pour fabriquer des modèles originaux de couteaux fixes et pliants. Il suit les traces des grands noms de la coutellerie sans pour autant les copier. Bienvenue dans le monde de la coutellerie d’art...

 

La coutellerie est une tradition ancestrale, un savoir-faire artisanal. Ce métier qui exige de l’aptitude mais aussi de la dextérité, Franck Souville l’exerce depuis 2000 dans son atelier Aux Forges d’Antan à Salins-les-Bains. Après une formation de maréchal-ferrand il pratique ‘‘cette activité à la fois intellectuelle et manuelle’’, souligne-t-il. Si vous lui demandez de vous parler de son métier, il s’exalte, ses yeux s’écarquillent et son visage s’illumine. En professionnel Franck Souville vous explique toutes les étapes du façonnage du couteau et vous entraîne dans son univers où la forge, le bois, le marteau, l’enclume, mais aussi la nacre, l’ivoire, l’or et l’argent tiennent une place considérable pour ses réalisations. Rien n’est oublié pas même le côté artistique du design des couteaux qui lui rappelle son enfance et son attachement à ce petit objet qu’il glissait dans sa poche et qui allait devenir précieux quelques années plus tard.

Couteau Souville, couteau de qualité
Force est de constater, ce jeune coutelier a de la patte. En matière de finition et de polissage il excelle. Il faut dire qu’il aime s’appliquer. Et Franck Souville adore les lames damassées comme jadis. ‘‘J’aime beaucoup créer des milles-feuilles d’acier ou d’autres métaux comme le nickel.’’, confie-t-il. Sur cette technique il vous raconte avec verve la manière dont il procède. Cette transformation de la matière brute en objet usuel est quasi magique pour les profanes. L’histoire nous rappelle toutefois que les instruments tranchants remontent à l’âge de la pierre où les premiers objets taillés à l’aide de silex étaient des lames tranchantes, des couteaux, des haches et des lances indispensables à la survie de l’homme. Cet artisan passionné se plait à dire qu’il est un coutelier du 18ème siècle. D’ailleurs pour ses tâches quotidiennes il se documente sur la coutellerie du 17ème au 19ème siècle, période dont il s’inspire. Il sait marier les styles anciens aux techniques contemporaines afin de créer des couteaux de qualité et qui porte sa touche personnelle, une ligne d’écriture gaélique ancienne qui reprend ses initiales. Chaque couteau a son utilité selon ce que vous aller en faire. Dans ce cas, la lame n’est pas de la même épaisseur, de la même largeur et l’affûtage est différent. Les professionnels de la coutellerie et les collectionneurs auront le plaisir de découvrir les dernières créations de Franck Souville à Nontron lors du 10ème Couteau en Fête les 7 et 8 août 2005. Le couteau représente le plus vieil outil de l’homme qu’aucun gadget électronique ne pourra jamais remplacer.
Contact : 06 30 68 04 78.
Marie-lou PIRES
le 01 mars, 2005
Connectez-vous pour commenter