L’école d’agriculture St-Joseph au service de tous

A l’écoute des besoins et questionnements des concitoyens, l’Ecole d’Agriculture de Levier s’est investie dans une opération ambitieuse : le co-compostage.  Dans le cadre de ce projet, elle bénéficie du soutien et de l’accompagnement du Syndicat Mixte d’Etude et de Traitement des Ordures Ménagères (SMETOM), des communes de Levier et de Frasne ainsi que de la Chambre Régionale d’Agriculture...
 
Installée à Levier depuis sa création en 1892, l’Ecole d’agriculture compte aujourd’hui 320 élèves dont 240 internes, équitablement répartis entre la filière équine et la filière agricole.
Dans le cadre des enseignements pratiques, l’Ecole dispose d’un centre équestre abritant 35 chevaux et d’un atelier bovin comptant 20 vaches. Jusqu’en 2003, le fumier était simplement épandu. En parallèle, la possibilité d’utiliser ces déchets pour réaliser un projet de co-compostage mûrissait. Depuis 2004, c’est chose faite.

Le co-compostage est un processus bio-naturel de transformation de la matière organique, comparable à la formation de l’humus dans les sols. Contrairement au compostage, qui est une simple mise en tas de la matière organique où l’absence d’oxygène créé un phénomène de pourriture, le co-compostage est une fermentation aérobie. 
Son processus de fabrication se déroule sur une période de douze à dix-huit mois. Au mois de mars, la totalité des déchets verts des communes de Frasne et de Levier sont broyés sur le site des déchetteries. Ils sont ensuite transportés sur une parcelle de l’Ecole d’Agriculture et disposés en andain en alternance avec des tas de fumier. Trois retournements par an sont effectués par une composteuse prêtée par la Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole des " Nobles pratiques ". Le brassage des andains permet leur aération ainsi qu’un mélange efficace du fumier et des déchets verts. La dernière étape, à l’automne, consiste en l’épandage du co-compost sur les pâturages. Au printemps 2005, du co-compost sera gratuitement mis à disposition des habitants.

A l’heure actuelle, le Comité Interprofessionnel du Gruyère de Comté a jugé que l’utilisation du co-compost ne répondait pas aux normes AOC du Comté. En partenariat avec la Chambre Régionale d’Agriculture, l’Ecole utilise cette action comme un outil de recherche appliquée afin d’aboutir à des conclusions sur les répercussions réelles du co-compost sur la qualité du Comté.

L’intérêt que suscite ce projet témoigne de sa pertinence et de sa valeur. Ainsi, il a été retenu en 2003 dans le cadre de la " Semaine de développement durable " organisée par le Ministère de l'écologie et du développement durable et nominé en 2005 dans le cadre du concours d’innovation intitulé " les espoirs de l’Agriculture raisonnée " de la Caisse Régionale du Crédit Agricole de Franche-Comté.
Cette opération, exemple de partenariat avec la société civile, atteste d’une réflexion plus large du monde agricole sur son rapport à l’environnement.

Laura FRANCO
" Formation Moniteur d’Equitation "
En partenariat avec le CREPS Franche-Comté, une formation adulte "Moniteur d’Equitation" verra le jour à la rentrée 2005. Cette formation diplômante d’un an est ouverte aux bons cavaliers.

La diversification des enseignements à l’Ecole d’Agriculture de Saint-Joseph fait écho aux exigences constant de l’établissement d’adapter au mieux ses formations à l’évolution du milieu professionnel.
le 01 mars, 2005
Connectez-vous pour commenter