Labergement-du-Navois commémore son héros de guerre

Chaque année, une commémoration du sacrifice du commandant Jean Bulle est célébrée dans son village natal où il repose…

 Ce samedi 31 août a eu lieu la commémoration annuelle (photos @Margueritte Chevalier).

 

 

Commandant originaire de Labergement-du-Navois, Jean Bulle est né en 1913. Très jeune il manifeste une vocation pour les armes, à l’image de son père, lieutenant d’infanterie, blessé en 1914. Il entre naturellement à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1934, et figure à la promotion Roi Alexandre Ier de Yougoslavie. Au cours de la deuxième année de formation il est désigné pour encadrer les nouveaux élèves. Sorti 26e de sa promotion, il fait le choix de servir au 60e Régiment d’Infanterie et prend la tête d’une section d’Eclaireurs skieurs au 70e bataillon Alpin de Forteresse.
Ses premiers faits d’armes ont eu lieu au col de Seigne, endroit stratégique de la Bataille des Alpes, où le lieutenant Bulle lutte héroïquement contre les assauts des Italiens.

Après l’Armistice, Jean Bulle rejoint la résistance. Il mène avec sa famille, une vie clandestine cachée la plupart du temps par les anciens membres de sa section d’éclaireurs skieurs. Organisateur né, il est à l’initiative de plusieurs opérations de sabotage qui le place à la tête du maquis du Beaufortain. Il organise le parachutage du «col des Saisies», un tournant important dans l’action de la résistance en Savoie permettant ainsi d’armer un bataillon de 1200 maquisards.

En août 1944, à l’approche de la libération, le bataillon Bulle encercle la localité d’Albertville, encore aux mains des troupes allemandes. Afin d’éviter une lutte sanglante à la population, le capitaine Bulle se présente seul et sans armes, aux portes de la ville et négocie la reddition allemande. Il avait reçu la promesse d’un officier allemand de pouvoir repartir libre. Mais il est encerclé, lâchement abattu et jeté par un SS sur une petite route de terre à Chambéry-le-Vieux.

Le bataillon Bulle, qu’il avait formé est devenu le 7e Bataillon de Chasseurs Alpins à Bourg Saint-Maurice. Le capitaine Jean Bulle a été élevé, à titre posthume, au grade de Chef de Bataillon en récompense d’une vie consacrée à la grandeur de la France, à l’honneur de ses hommes. Il fut inhumé à Labergement-du-Navois son village natal où chaque année une commémoration est organisée par les Diables Bleus et la municipalité pour rendre hommage à ce héros de la résistance.

 
le 02 septembre, 2019
Connectez-vous pour commenter