Eve participe à la campagne anti-fourrure

Notre sensuelle chanteuse EVE ANGELI est devenue la première personnalité française à poser pour la célébrissime campagne de PETA “Plutôt à poil qu’en fourrure”. Eve, bien connue pour son amour des animaux, a été horrifiée par une vidéo de PETA sur les millions de chiens et de chats assommés à coups de gourdin, pendus, saignés, étranglés avec des collets métalliques et massacrés pour l’industrie de la fourrure en Chine. Ce pays, où aucune loi ne protège les animaux tués pour leur peau, est néanmoins devenu le premier exportateur de fourrure mondial. Il n’y a pas qu’en Chine que les animaux paient le prix du commerce de la fourrure.
 
{mosimage}En Europe aussi, dans les fermes d’élevage, les animaux dits “à fourrure” sont confinés dans des cages minuscules et souillées d’excréments. Ils souffrent, de douleurs physiques et psychiques.
Au moment de leur mise à mort, ils se font briser la nuque, gazer ou électrocuter. Ces méthodes, communément employées dans les élevages, les font tressauter de douleur, convulser, et même pleurer.
Dans la nature, les animaux qui se font prendre dans les pièges à mâchoires souffrent eux aussi atrocement, et souvent pendant des jours, avant d’être assommés à mort, à coups de pied, par les trappeurs.
Eve a désormais rejoint la liste des célébrités qui ont osé montrer leur peau pour que les animaux puissent sauver la leur. ”C’est horrible à regarder, mais je voudrais demander à quiconque porte de la fourrure, ou à quiconque est tenté par un accessoire ou une garniture de fourrure de voir ce qu’endurent les animaux au nom de cette futilité par une vidéo en ligne sur le site de PETA. Je crois sincèrement que l’on ne peut voir cette vidéo et continuer à vouloir porter de la vraie fourrure”

On ne peut identifier la fourrure de chien ou de chat qu’à l’aide de coûteux tests ADN. Il n’y a aucun autre moyen de savoir ce que vous achetez, ou plutôt qui vous achetez, déclare la chargée de campagne de PETA Europe.
Nous sommes extrêmement reconnaissants à Eve de nous aider à faire passer le message : acheter de la fourrure, ne serait-ce qu’ “une petite garniture”, cautionne l’une des plus cruelles industries de la planète.

Pour plus d’informations, www.PETAFrance.com et pour voir la vidéo, rendez-vous sur www.petatv.com .
le 01 juin, 2006
Connectez-vous pour commenter