Ornans célèbre l'Horloge Comtoise

Du 22 juillet au 17 septembre 2006, “Si l’Horloge m’était comtoise” vous plongera dans l’univers de l’horloge qui a su au fil du temps se transformer, évoluer en conjuguant avec talent tradition et modernité. Cette manifestation d’envergure portée par l’Office culturel d’Ornans vous offrira un regard contemporain sur un des fleurons de l’artisanat d’art franc-comtois...

 
{mosimage}Au-delà de son utilité ou de son aspect décoratif, l’horloge renferme de nombreux trésors et histoires. Trésors de fabrication puisqu’elle réunit à elle seule de nombreux métiers dont l’horloger, l’ébéniste, le peintre ou encore le marqueteur. Histoire avec un grand H pour cet objet dont les premières traces remontent au 17ème siècle dans le Jura mais également histoires familiales ou personnelles qui ont marqué les milliers d’horloges aujourd’hui disséminées à travers le globe.
Sous la houlette du designer contemporain d’horloges Philippe Ledru, les différents volets de cette manifestation seront autant de chemins qui mèneront les visiteurs à une meilleure connaissance et compréhension de ce symbole du patrimoine local.

{mosimage} Point phare de cet événement, l’exposition qui se tiendra à la Galerie du bord de Loue s’annonce comme un lieu d’expérimentation et de découverte, ludique et scientifique, dans lequel les visiteurs seront guidés par un “magicien du temps“. Outre la présentation d’objets, cette exposition proposera des savoir-faire et mettra en évidence les dimensions sociologique, historique et géographique de l’Horloge Comtoise par le biais de vidéos, de débats et démonstrations. Autre temps fort, la “Machine à explorer le temps” est un dispositif mobile géant qui permettra une exploration pédagogique du secret de l’horloge comtoise : son mécanisme d’échappement.  Une place sera également faite à la musique avec les “Scènes Ouvertes de la Comtoise”. Rythmées par un métronome géant, elles accueilleront sur trois week-ends des musiciens et danseurs souhaitant se frotter aux mouvements invariables des aiguilles de l’horloge. Ornans demeurant un haut lieu de pêche, cette manifestation comporte en toute logique une dimension halieutique par une initiation au lancer d’aiguilles d’heure intitulée “la Pêche à la comtoise“.

D’expériences en expositions, de concerts en parties de pêche, cet événement a pour ambition de réunir tous les publics afin de rendre hommage à cette belle dame qui 3 600 fois par heure nous chuchote “Souviens-toi !”.

Laura Franco
le 01 juillet, 2006
Connectez-vous pour commenter