Prise en charge de ostéodensitométrie

Depuis le 1er juillet 2006, l'Assurance Maladie prend en charge le dépistage de l'ostéoporose, dans le cadre de sa politique de prévention personnalisée et encadrée.
L'ostéodensitométrie, également connue sous le nom de densitométrie osseuse, est un examen permettant de mesurer la densité de l'os, c'est à dire son contenu en calcium.
Caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration du tissu osseux, l'ostéoporose augmente les risques de fracture. Le diagnostic par ostéodensitométrie biphotonique (examen de la densité osseuse aux rayons X) est la méthode de référence pour mesurer la Densité Minérale Osseuse. Ces mesures sont effectuées sur deux parties du corps : le rachis et le col du fémur.
Cet examen, totalement indolore, est pratiqué par un radiologue ou un rhumatologue et dure moins de 20 minutes.
Environ 6 millions de patients à risques pourraient ainsi bénéficier du remboursement de ce diagnostic.
Les patients à risques : l'ostéoporose concerne plus particulièrement les femmes (7 femmes pour 1 homme) présentant certains antécédents.

La fréquence de l'ostéoporose augmente avec l'âge : 8 à 18% des femmes et 6% des hommes de plus de 50 ans, 51% des femmes de plus de 80 ans1.

En France, entre 1,5 et 2,5 millions de personnes sont aujourd'hui atteintes. Chaque année 250 000 fractures sont dues à l'ostéoporose. Parmi elles, 50 000 sont des fractures du col du fémur. Votre médecin traitant est un des acteurs clé dans la prescription du diagnostic de l'ostéoporose.

1. Source : rapport de la Haute Autorité de Santé - Juin 2006
le 22 novembre, 2006
Connectez-vous pour commenter