La Communauté de Communes du Larmont face au Tri

Rien n’est acquis à l’homme, pas même les gestes éco-citoyens. Lancé en 1999 sur la Communauté de Communes du Larmont (CCL), le tri sélectif avait changé les comportements de la population de façon significative. Mais après les chiffres très encourageants des premières années, un certain relâchement s’est fait ressentir. L’importance des questions environnementales et les perspectives économiques liées au tri ont amenées les élus à s’engager dans une nouvelle campagne de sensibilisation.
Interview du Président de la CCL, Patrick Genre sur VILLAGES FM ---> {play}http://www.villagesfm.com/podcast/tri.mp3|[AUTOPLAY]|#009C0A|[AUTOREPLAY]{/play}

“Pour recycler plus, il faut trier juste”. Simplicité et efficacité du slogan qui marque d’emblée l’intention de cette campagne : sensibiliser à nouveau la population dont les enfants et les jeunes sur les différents modes de collecte mises en place par la CCL. Des affiches seront disposées dans les différentes communes impliquées tandis que des dépliants pédagogiques seront déposés dans de nombreux lieux publics. Outre les schémas sur la signification des couleurs des conteneurs, vous y trouverez des explications sur le parcours suivi par vos ordures ménagères ou encore des renseignements sur l’utilisation de la déchèterie intercommunale de Pontarlier. Notons d’ailleurs que son service est gratuit pour les particuliers résidants de la CCL et payant pour les professionnels, hormis les dépôts de carton et de verre.

 

Comme le démontrent les chiffres, les quatre premières années de tri sélectif au sein de la CCL ont permis de réduire le tonnage des ordures ménagères collectées de 8646 tonnes en 1999 à 7633 en 2003 ; ou en d’autre terme de passer de 322 kg par an et par habitant à 286. Malheureusement, cette tendance à la baisse est remise en question depuis 2003 et les analyses pour l’année 2005 annoncent 7882 tonnes d’ordures soit 295kg par habitant.

 

Du point de vue économique, les cinquante-deux points de recyclage volontaires disposés sur le territoire de la CCL, dont trente-quatre à Pontarlier, ont représenté en 2005 un coût de traitement de 170 000€ tandis qu’ils ont rapporté, notamment par la vente des matériaux collectés et par les subventions d’Eco-Emballages 195 000€. Ces matériaux sont achetés et recyclés par des entreprises spécialisées tel que les papeteries de Novillars pour le carton ou Politex Colmar pour les emballages plastiques. Outre ces 25 000€ de bénéfice, la collectivité fait également l’économie de 110 000€ par an, ce qui correspond à la réduction des tonnes d’ordures ménagères incinérées. De plus, les différentes activités liées au recyclage alimentent une chaîne économique, et donc favorise l’emploi notamment sur le secteur.


le 05 décembre, 2006
Connectez-vous pour commenter