Fête pontissalienne en l’honneur de l’Absinthe

Connue des Romains qui l’utilisaient pour ses vertus médicinales, cette boisson aromatisée, dite ‘‘la fée verte’’, et caractérisée par une proportion d’alcool élevée, était envoûtante au point d’inspirer des écrivains, des poètes et des peintres célèbres. C’est en 1800 qu’Henri Louis Pernod ouvrit à Pontarlier une distillerie fabricant l’Absinthe. Mais cette fée jugée nocive fut interdite en 1915. Même si aujourd’hui encore les amateurs peuvent la consommer en Espagne, en Angleterre et au Japon où elle est légalisée, le 23 juillet à la Fête de l’Absinthe à Pontarlier, ils ne pourront pas la déguster, mais ne manqueront pas de se divertir pour autant...

 

Cette journée placée sous le signe de la convivialité sera une occasion de découvrir une page de l’histoire pontissalienne. Les distilleries du 19ème et 20ème siècle où était produite l’Absinthe seront ouvertes au public. Sous un ciel sans doute radieux de nombreuses animations seront proposées au public, certaines au profit d’un pays victime du tsunami. Que ce soit sous un village Vitabri, dans un chalet ou sur le site du Grand Cours, ce 23 juillet s’annonce d’ores et déjà palpitant. La direction de la communication et des relations publiques de la Mairie de Pontarlier sous la baguette de Sylvain Ducret n’a rien oublié. Distraction, instruction, exposition et chanson seront en symbiose pour réunir une foule considérable autour de cette fête. Les passionnés pourront acheter un livre dédicacé sur l’Absinthe avant d’achever cette journée en musique avec le groupe Terneuva.
Marie-Lou Pires
le 01 juillet, 2005
Connectez-vous pour commenter