80ème Foire Comtoise en mai 2006

une nouvelle invitation au voyage
Le choix du pays à l’honneur pour la 80ème Foire Comtoise qui aura lieu du 20 au 28 mai 2006 à Micropolis est tout d’abord déterminé par une logique enfantine : les années impaires sont consacrées aux “pays froids” et les années paires aux “pays chauds”. Par conséquent, c’est sous les tropiques, dans un pays hispanophone, plus précisément une île des Caraïbes que nous transportent cette année les organisateurs de cet évènement franc-comtois aujourd’hui incontournable … à Cuba.

Un des traits caractéristiques de Cuba est sans conteste la richesse de sa culture, intrinsèquement liée à l’histoire du pays, de la colonisation à l’époque contemporaine. Pour retranscrire au mieux cette réalité, le parc des expositions de Besançon, paré de couleurs chatoyantes, vivra durant neuf jours au rythme des musiques et des danses afro-cubaines.

Le spectacle “Cuba Si” insufflera l’âme de Cuba en nous rappelant que l’histoire du peuple cubain s’est construit à travers les migrations successives : la colonisation espagnole et la déportation des esclaves africains au 16ème, les haïtiens fuyant la Révolution d’Haïti à la fin du 18ème siècle ou encore l’installation d’hommes d’affaire américains durant la première moitié du 20ème siècle. C’est cette parfaite synthèse entre les traditions rythmiques africaines, le flamenco espagnol ou encore le Bebop américain qu’illustrera “Cuba Si”, une création originale portée par trente artistes musiciens, chanteurs et danseurs de la Compagnie Maraguàn de la région de Camagüey.

Au bar restaurant “La Bodeguita del medio“, à l’image d’un lieu légendaire de la vieille Havane fréquenté par Ernest Hemingway dans les années 40, vous accueilleront les chefs cuisiniers et barmans cubains. Les premiers vous feront goûter les plus célèbres plats cubains dont les “morros et cristianos”, alors que les seconds vous invitent à savourer les fameux cocktails à base de fruits et de rhum dont l’un des plus connus, le Daïquiri (rhum, citron vert et sucre), aurait été inventé par Hemingway lui-même. Mais il serait impardonnable de ne pas convier la musique au festin des papilles ! Le quatuor cubain “Doble Savor” y veillera en accompagnant chaque repas des plus grands chefs-d’œuvre du répertoire cubain.

Tous les soirs de 18h à 19h au “Cubana Café” deux associations locales, La Clave et Color Latino animeront l’apéritif par des démonstrations de différentes danses des Caraïbes. Une occasion pour les salseros francs-comtois de partager leur passion et pour les curieux de s’initier !

Quant aux inconditionnels du cigare, ils ont rendez-vous le samedi 20 mai pour des dégustations dans un espace de restauration spécialement réservé et animé par le club des “Aficionados”. Cette rencontre pourrait être renouvelée la semaine suivante sur demande.

Au village, les visiteurs auront le loisir de découvrir l’artisanat issu de différentes régions de l’île. On y trouvera des peintures naïves, des vanneries, des statuettes et vieilles voitures américaines en bois, des bijoux d’argent allié au corail noir, des figurines typiques en terre cuite peinte ou encore les incontournables boites à cigare en marqueterie.

La filière textile sera largement représentée, au même titre que la musique à travers des stands d’instruments et la littérature par la présence des Editions du Séquoia et d’une librairie cubaine.
Dans une salle de cinéma située à proximité du village, des projections de films documentaires offriront une autre approche de la culture, de l’économie et de l’histoire de Cuba. Sous l’impulsion des autorités cubaines désireuses de favoriser U n des traits caractéristiques de Cuba est sans conteste la richesse de sa culture, intrinsèquement liée à l’histoire du pays, de la colonisation à l’époque contemporaine. Pour retranscrire au mieux cette réalité, le parc des expositions de Besançon, paré de couleurs chatoyantes, vivra durant neuf jours au rythme des musiques et des danses afro-cubaines.

Le spectacle “Cuba Si” insufflera l’âme de Cuba en nous rappelant que l’histoire du peuple cubain s’est construit à travers les migrations successives : la colonisation espagnole et la déportation des esclaves africains au 16ème, les haïtiens fuyant la Révolution d’Haïti à la fin du 18ème siècle ou encore l’installation d’hommes d’affaire américains durant la première moitié du 20ème siècle. C’est cette parfaite synthèse entre les traditions rythmiques africaines, le flamenco espagnol ou encore le Bebop américain qu’illustrera “Cuba Si”, une création originale portée par trente artistes musiciens, chanteurs et danseurs de la Compagnie Maraguàn de la région de Camagüey.

Au bar restaurant “La Bodeguita del medio“, à l’image d’un lieu légendaire de la vieille Havane fréquenté par Ernest Hemingway dans les années 40, vous accueilleront les chefs cuisiniers et barmans cubains. Les premiers vous feront goûter les plus célèbres plats cubains dont les “morros et cristianos”, alors que les seconds vous invitent à savourer les fameux cocktails à base de fruits et de rhum dont l’un des plus connus, le Daïquiri (rhum, citron vert et sucre), aurait été inventé par Hemingway lui-même. Mais il serait impardonnable de ne pas convier la musique au festin des papilles ! Le quatuor cubain “Doble Savor” y veillera en accompagnant chaque repas des plus grands chefs-d’œuvre du répertoire cubain.

Tous les soirs de 18h à 19h au “Cubana Café” deux associations locales, La Clave et Color Latino animeront l’apéritif par des démonstrations de différentes danses des Caraïbes. Une occasion pour les salseros francs-comtois de partager leur passion et pour les curieux de s’initier !

Quant aux inconditionnels du cigare, ils ont rendez-vous le samedi 20 mai pour des dégustations dans un espace de restauration spécialement réservé et animé par le club des “Aficionados”. Cette rencontre pourrait être renouvelée la semaine suivante sur demande.

Au village, les visiteurs auront le loisir de découvrir l’artisanat issu de différentes régions de l’île. On y trouvera des peintures naïves, des vanneries, des statuettes et vieilles voitures américaines en bois, des bijoux d’argent allié au corail noir, des figurines typiques en terre cuite peinte ou encore les incontournables boites à cigare en marqueterie.

La filière textile sera largement représentée, au même titre que la musique à travers des stands d’instruments et la littérature par la présence des Editions du Séquoia et d’une librairie cubaine.
Dans une salle de cinéma située à proximité du village, des projections de films documentaires offriront une autre approche de la culture, de l’économie et de l’histoire de Cuba. Sous l’impulsion des autorités cubaines désireuses de favoriser les échanges avec la France, la 80ème Foire Comtoise comportera une dimension économique importante en offrant la possibilité aux entrepreneurs locaux de rencontrer leurs homologues cubains.

Dans la tradition de la Foire Comtoise, dont l’origine remonte à 1921, le monde agricole sera présent avec trois temps forts.

Les samedi 20 et dimanche 21 seront consacrés aux races ovines et aux lapins, les mercredi 24 et jeudi 25 à la Montbéliarde tandis que le second week-end mettra le cheval à l’honneur. Une attention particulière sera portée aux produits du terroir par des dégustations quotidiennes de spécialités régionales, la présence du réseau “Bienvenue à la Ferme” et la distribution de guides régionaux.

Comme chaque année, d’autres attractions viendront se greffer aux animations dédiées à Cuba, tel que l’espace commercial représentant de nombreux secteurs d’activité et la Fête Foraine, très prisée des plus jeunes.

Laura Franco
le 01 mai, 2006
Connectez-vous pour commenter