Articles

C’est dans le quartier Planoise, rue Léonard de Vinci à Besançon, qu’élus et responsables d’associations, d’entreprises ou d’organisations se sont réunis ce mercredi 1er décembre 2021 pour l’inauguration de la toute nouvelle association «Maison de l’ESS».

BESANÇON le 30/11/2021 -
Inaugurée le 20 novembre dernier à Chamars, le buste d’Henriette de Crans a subi un nouvel acte de vandalisme, choquant les esprits jusqu’au conseil municipal.

Première femme condamnée pour acte de sorcellerie à Besançon, puis brûlée vive en avril 1434, Henriette de Crans est portée comme un symbole de ces femmes rejetées de la société, accusées à l’époque de pratiques douteuses voire macabres. Plus encore, des jugements sans véritable preuve.

Une figure martyre qu’Anne Vignot, maire de Besançon, souhaitait mettre en avant par cette réalisation. Mais il fallut quelques jours à peine pour que la statue soit dégradée, badigeonnée par de la peinture rouge. Ironie du sort, le jour de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker qui a combattu le nazisme durant la Seconde guerre mondiale.
La maire de Besançon n’a ainsi pas tardé à réagir, exprimant son inquiétude à la sortie du commissariat de Police de Besançon ce mardi après-midi, après avoir porté plainte pour dégradation de biens publics. Autre fait, mais sans lien apparenté à l’heure actuelle, des croix gammées sur un arbre alentour. D’autres figures politiques bisontines ont d’ailleurs exprimé leur dégoût, à l’instar de l’opposant Ludovic Fagaut (LR).
Quentin Fumey

Les journées « SAVEURS et PASSIONS » reviennent ce week-end à la salle des fêtes « Espace du Marais » à Saône...

Léa Bordy vous explique tout ce qu'il faut savoir pour y participer.

Dans le cadre de cette journée, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du Conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes...